Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

header.imagePlaceholder

header.clickToEdit

header.imagePlaceholderheader.backgroundPlaceholder

header.clickToEdit

Projet d'assainissement de la ville de Kayes, en partenariat avec l'association Jiguia So

Projet d'assainissement de la commune de Koussané, avec l'Association des Ressortissants de Koussané en France.

Objectif général que poursuit le projet

Assurer durablement l’accès à l’assainissement et à l'hygiène de trois villages de la commune de Koussané (Koussané Centre, Sirimoulou et Moussala).

Objectifs spécifiques à atteindre 

OS1 Contribuer à l’amélioration de la santé des populations par la lutte contre le paludisme, le choléra, la typhoïde, et les maladies diarrhéiques des enfants entre 0 et 5 ans et l’amélioration de l’environnement, ainsi qu’à la diminution des frais médicaux.

OS2 Contribuer à la création d’activités génératrices de revenus (emploi des jeunes pour la collecte des déchets, rendements accrus des produits maraîchers grâce au compost généré par les stations d’épuration/séries de lagunage, indemnités des enseignants et animatrices, etc.).

Résultats attendus à l’issue du projet

R1. Les attitudes et comportements des populations en matière d'assainissement, d'hygiène individuelle et domestique et communautaire et d'une gestion efficiente de l'eau ont évolué positivement (moins d'infractions pour « incivilité», grâce à l’approche ATPC suscitant ainsi une action collective visant à atteindre l’état FDAL, et par la formation du GIE d’assainissement et des maçons et la sensibilisation de la population grâce à des animatrices locales, des enseignants…)

R2. Diminution de 3 % du taux de morbidité pour maladies diarrhéiques, du paludisme et du choléra à la fin du projet. (cf infra. carte choléra dans la région de Kayes, zone rouge). 

R3. Diminution de la pauvreté par la multiplication par 4 des rendements maraîchers grâce au compost généré par les stations d’épuration/séries de lagunage, indemnités des enseignants et animatrices, par l’emploi des jeunes pour la collecte des déchets, etc.)

 

 

  1. Ouvrages à réaliser 

    27 toilettes sèches, aménagement de 9 abords de puits et 7 bassins de phyto-épuration pour les écoles et CSCOM. Plantation d’arbres fruitiers dans la cour des écoles et dans les CSCOM.

  2. Actions d’accompagnement

  • Formation de 20 jeunes à la collecte et au transport des boues vers les périmètres maraîcherts, à la vidange et recouvrement des taxes (fréquence, lieu, etc.).

  • Sensibilisation de la population à l’hygiène et à l’assainissement par la Direction Régionale de l’Assainissement et du Contrôle des Pollutions et des Nuisances (approche Assainissement Total Piloté par la Communauté).

  • Formation de 60 foyers (600 personnes) au recyclage des eaux grises à des fins productives (plantation de bananiers, jujubiers, courges, etc.).

  • Sensibilisation à la non défécation à l'air libre, avec le programme Assainissement Total Piloté par les Communautés (ATPC) mené par la DRACPN

Projet initial de notre partenaire Jiguia So

DJIGUIA SO (la maison de l’espoir) est une association franco-malienne créée en 2010, dont les objectifs sont :

  •      D’aider à l’assainissement des eaux usées
  •      De préserver la santé des populations locales,
  •      De permettre l’accès à l’eau potable
  •      D’impliquer la population dans la préservation de leur environnement.


A Kayes, comme dans beaucoup de villes maliennes, la stagnation des eaux usées et des eaux de pluie pose un problème de santé public important et provoque une altération constante des réseaux routiers. Ces problèmes affectent avec acuité le « quartier Liberté ».
La ville de Kayes comprend 137 368 habitants (2016) et le quartier Liberté compte 16 345 personnes sur une superficie de 28 050 m².


La plupart des routes n’étant pas goudronnées et sans réseau d’assainissement, la stagnation des eaux usées et de pluie engendre, surtout lors de la saison des pluies, la prolifération des insectes nuisibles (moustiques, mouches…), porteurs de maladies endémiques.

 

 

 

Nos actions sont :

  •      Contribuer à l’assainissement par l’arrêt du ruissellement des eaux usées (dîtes grises), afin de limiter la prolifération de certaines maladies (paludisme, choléra, bilharziose)
  •      Réaliser des puisards dans chaque groupe de foyers (concession) sur le quartier Liberté
  •      Maîtriser l’eau pluviale par une canalisation qui se déverserait dans les fossés ou caniveaux existants, en seconde phase, à la fin des travaux des puisards.


Notre démarche vise à sensibiliser et responsabiliser les bénéficiaires : nous avons convenu de financer les puisards à hauteur de 75%, reste à la charge des familles le complément de 25%. Cette participation respecte, selon nous, l’autonomie et favorise aussi un meilleur entretien du matériel par les utilisateurs.


L’association ADK (Association Développement de Kayes) est notre partenaire depuis 2013, présent sur le quartier Liberté. Il représente notre association auprès de tous les partenaires maliens (les habitants, la mairie, le conseil de quartier et les artisans de Kayes). Elle se charge de recenser les habitants sur place et de gérer le financement des puisards.
Suite à notre action, nous constatons une satisfaction et un engouement auprès de la population. Nous avons réalisé 37 puisards.

 

Le puisard

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus