Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Bandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
h1

Le projet d'optimisation du réseau d'adduction d'eau potable pour 9800 personnes à Koussané (Cercle de Kayes)

 

Projet d’optimisation du centre d’adduction d’eau potable (AEP) de Koussané

Etat des lieux :

Quelques puits du village complétaient les quelques bornes fontaines publiques de l’adduction d’eau potable. Ces derniers sont très utilisés, et donc insuffisants pour la population visée par ce projet. En effet, certaines familles faisaient la queue pendant les heures creuses de la nuit pour venir y puiser l’eau. La Mairie devait faire venir de Kayes par camion-citernes de l’eau du Fleuve Sénégal (non potable). Gérer plusieurs projets dans la même zone permet d’avoir un meilleur aperçu des besoins (le projet d’assainissement à l’étude de la Ville de Kayes met en exergue la pollution du Fleuve Sénégal par la teinture traditionnelle).

Objectifs du projet :

L’un des principaux objectifs de la Mairie et de l’ARKF était non seulement de répondre à un besoin immédiat d’accès durable à l’eau potable, mais aussi à l’amélioration des conditions de vie et de santé de la population.

Activités du projet :.

La réalisation du projet, officiellement buté en Janvier 2017, a consisté en :

- l’aménagement du réseau d’adduction d’eauquipement et raccordement de trois forages dont deux réalisés en option hybride solaire et gasoil)

- la formation des bénéficiaires (3 séances de sensibilisation et d’information dispensées aux néficiaires, 1 formation donnée aux membres du comité de gestion et au maître d’ouvrage) ;

- l’appui, suivi et contrôle du projet ;

- l’évaluation externe ;

- lamission de supervision de l’ARKF  et du CEPAZE ;

- la restitution du projet à Koussané, Leuville sur Orge et Ivry sur Seine.

Le budget de 118 330€ a été co-financé par l’ARKF, le Conseil départemental de l’Essonne, le Conseil départemental du Val de Marne, l’Agence des Micro-Projets, le Syndicat aux Energies renouvelables, les agences de l’eau de Lyon et la Mairie d’Ivry, siège de l’ARKF.

Missions du CEPAZE et de l’ARKF  :

La cheffe de projets du CEPAZE, Madame Laurette GOSSO, sest rendue deux fois à Koussané au cours des travaux afin de sassurer de la bonne mise en œuvre du projet (en Juillet et Novembre 2017, avec l’ARKF pour cette deuxième mission.)

Bilan du projet :

L’ensemble du projet sest bien déroulé et les activités ont eu lieu à peu près selon le calendrier prévu, grâce au professionnalisme du SMAEP, à l’intervention de l’ARKF pour accélérer le dédouanement à Bamako des panneaux photo-voltaïques venus de France, mais aussi grâce aux bénéficiaires, très impliqués dans la conception et la mise en œuvre du projet. La phase opérationnelle s’est achevée en novembre et les restitutions en décembre 2017. L’évaluation externe a été réalisée en mai 2018. Les objectifs fixés ont été atteints puisque les bénéficiaires ont maintenant accès à des points d’eau 24h24 à une distance de marche raisonnable. Afin que les puits puissent donner continuellement leur plein rendement, le comi de gestion a mis en place un horaire, respecpar lensemble des utilisateurs pour l’ouverture des BF qui était de 1h00 de temps pour l’approvisionnement en eau de boisson pour 24h00.

La réussite de ce projet réside en grande partie dans les trois séances de formation et d’information données au comité de gestion par le SMAEP : hygiène familiale, gestion liée à l’exploitation et à la gestion de l’environnement autour des bornes fontaines. Le SMAEP a constaté des changements dans le comportement des bénéficiaires face à leur environnement. Ils sont devenus conscients que leurs pratiques n’étaient pas idéales pour maintenir une bonne santé, éviter le gaspillage de leau et veiller à la protection du milieu ambiant. À moyen-terme, une diminution des maladies dues à l’eau souillée et à la mauvaise qualité de lenvironnement pourra être observée.

Pérennité du projet :

L’implication des bénéficiaires, la mobilisation de ceux-ci ainsi que la mise en place dun comi de gestion, la contractualisation avec l’opérateur de suivi technique et financier (STeFi) favoriseront le succès à long-terme du projet.

De plus, le SMAEP et la Mairie travaillent en partenariat et sassureront du suivi du projet. La présence du CEPAZE, qui est très importante pour les communautés locales, assure également le lien entre les bénéficiaires et le CEPAZE pour l’avenir.

En complémentari des activités jà réalisées, il est nécessaire de créer des infrastructures d’assainissement de meilleure qualité et ainsi de réduire les coûts sanitaires liés aux maladies hydriques (projet d’assainissement de la commune de Koussané à l’étude). A cet effet, les missions ARKF & CEPAZE ont eu l’opportunité de visiter deux autres centres AEP de la commune (Sirimoulou et Moussala) et de rencontrer un grand nombre de bénéficiaires (trois grandes rencontres d’information et de sensibilisation).

 

 

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus